Vous tes avertis depuis si longtemps !

                                                                                                                                        

France, rŽveilles-toi !

                                         

Il est trs urgent de secouer la mŽmoire des peuples et plus particulirement celle du peuple de France. Comment pouvait-on sÕimaginer quÕun jour une nation oublierait ceux qui ont luttŽ pour elle, prophtes, saints, martyrs, stigmatisŽs, chevaliers, soldats, qui ont tout offert pour la sauvegarde de la terre Žlue, la terre sacrŽe, la Fille a”nŽe de lÕEglise ? Les voix sՎlvent depuis les tombeaux et les lieux de souffrance et de sacrifice. Car il sÕagit de bien comprendre que la France choisie par Dieu comme nation de sang Royal est liŽe par sa vocation divine au CrŽateur, ˆ Notre Seigneur JŽsus Christ et ˆ la Sainte Vierge. Le combat nÕest pas rŽcent mais aujourdÕhui il devient final. Car quand lÕhomme veut se mesurer ˆ Dieu et veut en prendre la place, nous ne sommes plus dans une lutte en cours de rŽcrŽation.

Dieu aura le dernier mot et le Christ sera vainqueur au-delˆ de tout ! Car lÕurgence est lˆ avec ces premiers signes : dŽsacralisation des lieux de cultes, inondations, scheresses, maladies jusque-lˆ inconnues, disparitions des biotypes,É Penchons-nous sur les dŽcisions que prennent les gouvernements en regard de la crŽation voulue par Dieu pour lÕhomme. Car chaque fois quÕune loi civile  est controversŽe il est important de se poser la question sur son aspect spirituel. Car ce qui est lŽgal nÕest pas nŽcessairement liŽ au sens chrŽtien. Notre sociŽtŽ confond ces deux niveaux. Elle croit que ce qui est lŽgal est moral. Cette pensŽe relve du langage du pre des mensonges. Par exemple tuer un enfant dans le sein de la mre est lŽgal pour lÕhomme mais au regard de Dieu cet acte est une abomination. Il faut se lever et rŽagir contre cette dŽrive mortelle qui prŽcipite la sociŽtŽ dans la dŽchŽance et le malheur, la dŽsespŽrance et le suicide.

Que lÕHomme soit prudent car ce sont ses fondations mmes qui sont attaquŽes aujourdÕhui. Par fondations nous voulons parler des cinq sens nŽcessaires ˆ la vie. Tout est pensŽ pour briser ce fonctionnement. Les sons dŽtruisent, le rap, les festivals rock, les nuisances sonores des villes et inversement le mauvais vouloir de certains ˆ tuer les sons de la nature et des campagnes. Il y a les activitŽs de la nuit o les hommes sÕactivent et se perdent en place et lieu du repos. Il y a les yeux qui ont besoin de fausses images. Il y a le cerveau attaquŽ par les ondes de toute sorte. Tout est voulu pour couper lÕhomme de ses racines fondamentales. Combien dÕantenne polluent la terre et jusquՈ tre placŽes dans les entourages des lieux de ressourcement comme les abbayes, les Eglises,É CÕest comme si le but final Žtait de dŽtruire la relation entre Dieu et lÕhomme par lÕignorance la plus abjecte et le faux semblant habillŽ en bonne conscience. Tuer lÕEsprit Saint cÕest proposer ˆ lÕhomme abti, les veaux dÕor de la fin des temps. CÕest comme si la sociŽtŽ nous proposait une relecture satanique de la crŽation Divine, une nouvelle brisure des Tables de la Loi, celles de lÕAlliance. Ah ! Le progrs, lÕordinateur, lÕI pad, le smartphone, lÕintelligence artificielle : quel leurre ! Et si tout sÕarrtait en une fois ? Le monde dÕaujourdÕhui ressemble tellement au paradis artificiel instruit par le malin.

Faisons les relevŽs suivants :

Livre de la Gense : Dieu crŽe et en opposition lÕhomme dŽtruit. Dieu dit : Į Que la Lumire soit Č  et en opposition lÕhomme choisit les activitŽs des tŽnbres et les lois votŽes de nuit. Dieu sŽpara la lumire des tŽnbres et en opposition lÕhomme choisit lÕombre et le flou. Dieu sŽpara les eaux dÕEn Haut des Eaux dÕEn Bas. En opposition lÕhomme confond les eaux fŽcondantes et matricielles. Dieu crŽa la semence, lÕarbre, le bon fruit. En opposition lÕhomme clone et crŽe le mauvais fruit qui pourrit. Dieu donna des signes pour marquer le temps des hommes. En opposition lÕhomme crŽe et modifie les calendriers ˆ son grŽ. Dieu crŽa je jour et la nuit et lÕhomme en opposition choisit les Īuvres de tŽnbres. Dieu crŽa les oiseaux, les tres vivants selon leur espce pour remplir les mers, la terre et se multiplier. LÕhomme en opposition dŽtruit, abat, mutile et stŽrilise. Dieu crŽa lÕhomme ˆ Son Image, Į il les crŽa homme et femme Č. LÕhomme en opposition choisit la mort de la famille, du couple, de lÕenfant de lÕamour par ses procŽdŽs iniques. Dieu crŽa et donna toute forme de nourriture, toute herbe verte. LÕhomme en opposition rase et pulvŽrise et intoxique. Car Dieu nÕa jamais crŽŽ le cancer. LÕhomme oui avec toute forme de cancers, quels que soient leurs noms. Car toutes les lois votŽes par les hommes relvent de la l‰chetŽ. Elles appartiennent ˆ lÕignorance et se rŽpandent comme une peste exterminatrice de la pensŽe divine. Comme le disait Marie Julie Jahenny : Į La chambre de lÕenfer votent les lois iniques Č (nous pensons ˆ lÕavortement, la PMA, la thŽorie du genre, ˆ lÕeuthanasie, au mariage dÕun mme sexe, É

La Sainte Vierge supplie

Oui, Notre Dame aime la France. On ne compte plus ses passages sur la terre choisie. Apparitions miraculeuses, privŽes. QuÕimporte ! En 1636, la Sainte Vierge inspire ˆ Mre Anne-Marie de JŽsus CrucifiŽ, religieuse stigmatisŽe, lÕidŽe que la France lui soit consacrŽe.
Notre Dame demande trois neuvaines ˆ Notre-Dame de Cotignac, Notre-Dame de Paris et Notre-Dame des Victoires. LÕannŽe suivante, le roi Louis XIII fait acte de consŽcration de la France. : Į A ces causes nous avons dŽclarŽ et dŽclarons que prenant la trs glorieuse et la trs sainte Vierge  pour protectrice spŽciale de notre royaume, nous lui consacrons particulirement notre personne, notre Žtat, notre couronne et nos sujetsÉ. Č Il y a Notre Dame de Pellevoisin et son invocation : Į Prier pour lÕEglise, pour la France et pour le monde entier Č. Il y a Notre Dame de La Salette et les avertissements donnŽs ˆ la France. Il y a lÕIle Bouchard o Notre Dame rŽitre sa demande de prier pour la France.  A Kerezinen en Bretagne la Vierge donne ˆ Jeanne Louise Ramonet : Į  Le temps nÕest plus lointain o la France, ma nation prŽfŽrŽe, recouvrera son vrai et clair visage, mais auparavant il y a le grand ch‰timent dž ˆ vos fautes. Č A soeur Claire Ferchaud, JŽsus annonce : Į Ce CĪur sauvera la France en ramenant les cĪurs ingrats ˆ la pŽnitenceÉ Je veux que mon CĪur soit peint sur le drapeau nationalÉ mais alors, que ce soit mon CĪur triomphant, sans blessures. Car ce sera le moment de la RŽsurrection, puisque jÕaurai vaincu les cĪurs,É Č A sĪur Marie du Christ Roi (sĪur Olive de Plogoff) : Į Je viens rŽclamer une Īuvre, dernire Īuvre, ma RoyautŽ dÕaccomplir toute lÕĪuvre de mon Pre que je nÕavais pas encore achevŽe. (la construction de la Basilique du Christ Roi fut rŽalisŽe puis dŽtruite ˆ la demande de la France)É. Į Oh douce France, reprend JŽsus, reviens vers ton Seigneur, Il souffre de ton absence, viens calmer sa douleur. Č

                                                                                                                                                                                                                                   

Sainte ThŽrse de Lisieux sont deux modles dÕamour de la Patrie : Į JÕaime la France ma patronne et je veux lui conserver la Foi Č DÕailleurs elle Žcrira tout son amour de la France dans son Žcrit : Į Jeanne dÕArc et le triomphe de la France Č.

               Pourquoi la France ?    

Sa mission relve du Plan de Dieu et elle demeurera prophŽtique. Car seule la maison royale de France par ses branches de progŽniture m‰le est hŽritire du droit dÕa”nesse et descendante  saliquement de la tribu de Juda. Et chaque fois, au cours de lÕHistoire, quand la France se rŽvolta, Dieu ch‰tia. Saint RŽmy lors du Baptme de Clovis parla ainsi : Į  Apprenez que le Royaume de France est prŽdestinŽ par Dieu ˆ la dŽfense de lÕEglise romaine qui est la seule vŽritable Eglise du Christ. Ce royaume sera un jour grand entre tous les royaumes, il embrassera les limites de lÕempire romain et il soumettra tous les peuples ˆ son sceptreÉIl durera jusquՈ la fin des temps. Č Et quand Dieu agit tout se passe dans des plans qui dŽpassent lÕentendement des Hommes. LÕEsprit Saint intervint en personne en apportant du Ciel la Sainte Ampoule. Ainsi par lÕintervention de lÕEsprit Saint, le roi recevait le comble des sept dons faisant ainsi du roi de France dans le domaine temporel la base de la RoyautŽ Divine, de lÕOrdre Divin dans le monde. Ainsi le Pape GrŽgoire IX Žcrira ˆ saint Louis : Į Aussi, nous est-il manifestŽ que le RŽdempteur a choisi et bŽni le Royaume de France comme lÕexŽcuteur spŽcial de ses VolontŽs Divines. Č  Et le Pape GrŽgoire le Grand dira : Į Le roi reoit le Sacrement de lÕOnction parce que en effet lÕOnction est un Sacrement. Č Puis vint Jeanne dÕArc la belle rŽponse divine pour la France par lÕintermŽdiaire de saint Michel : Į Je suis Michel, lÕAnge Gardien de la France ! Č Et Jeanne humble et obŽissante sÕadressera au roi de France Charles VII : Į JÕai nom Jehanne la Pucelle et vous mande par moi le Roi des Cieux que vous serez sacrŽ et couronnŽ dans la ville de Reims et vous serez lieutenant du Roi des Cieux qui est Roi de France ! É Toute la substance du droit public chrŽtien se lie ˆ la royautŽ universelle du Christ.Č Et saint Pie X lors du procès de canonisation de Jeanne dÕArc dŽclara : Į Vous direz aux Franais quÕils fassent leurs trŽsors de saint RŽmy, de Charlemagne et de saint Louis qui se rŽsument en ces mots : Vive le Christ qui est Roi de France ! Č

Reconnaissances papales de la Mission Divine de la  France            Armoiries de LŽon XIII

Anastase II ˆ Clovis : Į Soyez pour lÕEglise une volontŽ de fer. Č Etienne II : Į Selon la promesse reue de Notre Seigneur, je distingue le peuple des Francs entre toutes les nations. Č Saint Paul Ier : Į France, nation sainte, Sacerdoce Royal. Vos noms et ceux de vos rois sont Žcrits dans le Ciel et votre rŽcompense est grande devant Dieu Č Alexandre III : Į La France est un royaume bŽni de Dieu Č Innocent III : Į Les triomphes de la France sont les triomphes du Sige apostolique, le mur inexpugnable de la chrŽtientŽ. Č GrŽgoire IX : Į Dieu choisit la France de prŽfŽrence entre toutes les Nations de la terre pour la protection de la Foi Catholique ; pour ce motif la France est le Royaume de Dieu mme. Les ennemis de la France sont les ennemis du Christ. La tribu de Juda Žtait la figure anticipŽe du Royaume de France. Le RŽdempteur a choisi le bŽni royaume de France comme lÕexŽcuteur spŽcial de ses Divines VolontŽs. Č Saint Pie X : Į Dieu garde pour la France sa prŽdilection. La France ne cesse point dՐtre la Fille A”nŽe de lÕEglise. Č Pie XII : Į La France a partie liŽe avec le Christ qui nÕa jamais ŽtŽ vaincu et ne le sera jamais. Č

Prier pour la France

Prire pour la France de Marthe Robin : Į ī Pre, ™ mon Dieu, dŽlivrez, sauvez maintenant votre France ; prŽparez le coeur de ses enfants ˆ la mission qu'ils vont avoir ˆ accomplir pour elle, pour toutes les autres nations, pour l'Eglise tout entire. ī Pre, ™ mon Dieu, que le cĪur de tous vos Žlus tressaille maintenant ˆ votre appel, reconnaissant votre voix et votre commandement, votre invitation ˆ agir ; conduisez-les, ™ mon Dieu, chacun ˆ sa place et chacun ˆ sa mission et imposez-leur vous-mme tout ce que vous voulez de chacun et de tous.
Que rien ne soit l'effet de leur choix, ™ mon Dieu, mais de votre unique dŽsir, de votre unique volontŽ d'amour.
ī Maman chŽrie, ne les laissez ni s'Žgarer, ni se tromper.
 Č

Prire pour la France de Marcel Van : Į Seigneur JŽsus, aie compassion de la France, daigne lՎtreindre dans ton Amour et lui en montrer toute la tendresse. 
Fais que, remplie dÕAmour pour toi, elle contribue ˆ te faire aimer de toutes les nations de la terre.
ī Amour de JŽsus, nous prenons ici lÕengagement de te rester fidles et de travailler dÕun cĪur ardent ˆ rŽpandre ton Rgne dans tout lÕunivers.
Amen Č.

Prire pour la France de Saint Louis :  Į Dieu Tout-Puissant et Žternel, qui avez Žtabli l'empire des Francs pour tre dans le monde l'instrument de vos divines volontŽs, le glaive et le bouclier de votre sainte ƒglise, nous vous en prions, prŽvenez toujours et partout de votre cŽleste lumire, les fils suppliants des Francs, afin qu'ils voient ce qu'il faut faire pour rŽaliser votre rgne en ce monde, et que pour accomplir ce qu'ils ont vu, ils soient remplis de charitŽ, de force et de persŽvŽrance. Par JŽsus-Christ, notre-Seigneur. Amen. Č 

  Prire pour lՃglise et pour la France
Seigneur, daignez-vous souvenir que dans les circonstances douloureuses de notre Histoire, vous avez fait de lÕArchange Saint Michel lÕinstrument de votre misŽricorde ˆ notre Žgard. Nous ne saurions lÕoublier; cÕest pourquoi nous vous conjurons de conserver ˆ notre patrie la protection dont vous lÕavez jadis entourŽe par le ministre de cet Archange vainqueur. Et vous, ™ Saint Michel, Prince des Milices cŽlestes, venez ˆ nous. Nous vous appelons de tous nos vĪux. Vous tes lÕAnge gardien de lՃglise et de la France ; cÕest vous qui avez inspirŽ et soutenu Jeanne dÕArc dans sa mission libŽratrice. Venez encore ˆ notre secours et sauvez-nous! Nous mettons nos personnes, nos familles, nos paroisses, la France entire, sous votre protection spŽciale. Nous en avons la ferme espŽrance, vous ne laisserez pas mourir le peu qui vous a ŽtŽ confiŽ. Que Dieu suscite parmi nous des saints ! Par eux, ™ Saint Archange, faites triompher lՃglise dans la lutte quÕelle soutient contre lÕenfer dŽcha”nŽ et, par la vertu du Saint-Esprit, Žtablissez le rgne du Christ sur la France et dans le monde, afin que la paix du ciel y demeure ˆ jamais. Amen. (Imprimatur Jean, Žvques de Coutances et Avranches vendredi 1er janvier 1954)

Prire par lÕintercession de sainte Marie Madeleine Ap™tre de la Provence et de la France : Į Sainte Marie Madeleine, toi qui as connu le monde, toi que le monde a touchŽ, tu as touchŽ Notre Seigneur JŽsus Christ avec tes mains, avec tes cheveux. Avec tes larmes, tu as lavŽ ta vie des poussires du chemin. Au nouveau matin de ta vie, cÕest toi qui as contemplŽ le voile du temple. O Marie, femme de Magdala, premire fleur du jardin de la RŽsurrection, tu es venue parfumer le chemin. Te voilˆ vierge ˆ nouveau, toi la pŽcheresse. Te voilˆ hŽritire de la Lumire du matin pascal. Te voilˆ dŽpositaire du parfum de MisŽricorde. Permets-nous, sainte Marie Madeleine, de pouvoir avec toi pleurer et toucher. Avec toi porter les parfums et courir au matin du jardin de notre rŽsurrection. Sainte Marie Madeleine, priez pour nous. Č

DeutŽronome 30, 15-20 : Į Mo•se disait au peuple d'Isra‘l: ĮJe te propose aujourd'hui de choisir ou bien la vie et le bonheur, ou bien la mort et le malheur. ƒcoute les commandements que je te donne aujourd'hui: aimer le Seigneur ton Dieu, marcher dans ses chemins, garder ses ordres, ses commandements et ses dŽcrets. Alors, tu vivras et te multiplieras; le Seigneur ton Dieu te bŽnira dans le pays dont tu vas prendre possession. Mais si tu dŽtournes ton cĪur, si tu n'obŽis pas, si tu te laisses entra”ner ˆ te prosterner devant d'autres dieux et ˆ les servir, je te le dŽclare aujourd'hui: certainement vous pŽrirez, vous ne vivrez pas de longs jours sur la terre dont vous allez prendre possession quand vous aurez traversŽ le Jourdain. Je prends aujourd'hui ˆ tŽmoin contre toi le ciel et la terre: je te propose de choisir entre la vie et la mort, entre la bŽnŽdiction et la malŽdiction. Choisis donc la vie, pour que vous viviez, toi et ta descendance, en aimant le Seigneur ton Dieu, en Žcoutant sa voix, en vous attachant ˆ lui; c'est lˆ que se trouve la vie, une longue vie sur la terre que le Seigneur a jurŽ de donner ˆ tes pres, Abraham, Isaac et Jacob.Č       

Rappelons-nous la parole de saint RŽmy :

Į Ce royaume de France sera rudement ch‰tiŽ toutes les fois  o il sera infidle ˆ sa vocation. Č

Retour entrŽe du site