Fraternité du Chemin de Marie
 
« C’est Marie qui nous mènera à Jésus, qui nous gardera autour de Jésus et qui nous offrira à Jésus. »

(Bienheureuse Mère Marie de Jésus) 
 
 
 

Qui sommes-nous ?


Le Chemin de Marie relie de nombreuses personnes entre elles.
Nous sommes constitués de prêtres, de religieux et religieuses ainsi que de laïcs engagés dans la vie professionnelle.
Nous nous situons dans le désir qu’à l’Eglise de notre pays, aujourd’hui, de mieux faire vivre l’évangélisation.
C’est pourquoi nous sommes en lien avec différents responsables diocésains. 

 

Définition

Le Chemin de Marie est une fraternité dans l’Église, d’inspiration et de spiritualité Mariale et thérésienne qui a pour mission de prier pour toute pauvreté mais surtout pour les souffrances vécues en famille et celles qui sont liées à la généalogie.
Notre pastorale puise dans l’exemple de la vie à Nazareth ( la Sainte Famille), la spiritualité thérésienne ( vivre à Lisieux avec sainte Thérèse et sa famille) et la Communion des Saints ( les Saints nous recentrent vers le Christ).
La mission du Chemin de Marie comporte essentiellement notre participation à la cause de canonisation des parents de sainte Thérèse de Lisieux, Monsieur et Madame Martin.
  

Présentation

Le Christ a voulu nous donner Marie comme Mère et comme modèle et c’est dans cette volonté que se situe le Chemin de Marie.
Le Chemin de Marie souhaite développer une spiritualité Mariale dans toutes les situations de vie.
En effet, si nous nous mettons à l’école de la Vierge Marie, nous pouvons grandir dans l’humilité, dans la prière, dans la présence de et à Dieu, dans la charité et dans la docilité à l’Esprit Saint.
Nous nous proposons de prier pour toutes les intentions liées aux souffrances physiques et psychologiques.
Le Chemin de Marie par les textes qu’il propose, souhaite accompagner les familles, les malades et toute forme de vie consacrée, dans un chemin de sainteté.
Concrètement nous organisons des sessions ( groupes Louis et Zélie Martin) afin d’aborder l’harmonisation des mémoires affectives, physiques et généalogiques.
En résumé : « En vérité, là seulement où vient Marie, elle obtient la grâce de la conversion et de la sanctification des âmes, parce que toutes les grâces s’écoulent du Divin Cœur de Jésus sur nous tous en passant par ses mains. » ( saint M. Kolbe)

 

La vie à Lisieux

Connaître la famille de sainte Thérèse :

Louis Martin ( papa de sainte Thérèse) est né à Bordeaux le 22 août 1823. Passionné d’horlogerie il étudie à Rennes, puis à Strasbourg. Homme de foi et contemplatif, il pensera un temps au Sacerdoce en s’inscrivant à l’ermitage du Grand Saint Bernard. Mais cette voie n’était pas celle que Dieu lui destinait.
Il repart ainsi pour Paris afin d’y terminer ses études. Il s’installera comme horloger bijoutier à Alençon.
Zélie Guérin ( maman de sainte Thérèse) est née le 30 décembre 1831. Elle était de santé fragile et d’une sensibilité très marquée. Elle fit des études chez les religieuses du Sacré Cœur et son âme était résolument tournée vers Dieu. Sa formation de dentellière ( le point d’Alençon) ne parvint pas à la distraire de son désir d’entrer chez les sœurs de la Visitation au Mans.
Mais la Providence allait faire rencontrer ces deux êtres en soif d’absolu.
Louis et Zélie se marièrent le 13 juillet 1858 à minuit à l’Eglise Notre Dame d’Alençon.
Ils auront 9 enfants dont 5 seulement survivront. Le dernier sera la future sainte Thérèse.
Toute la famille Martin est une famille laborieuse, attentive à son prochain, fidèle à la vie de l’Eglise.
Toute la famille priait avec une dévotion particulière Notre Dame des Victoires et Saint Joseph.
Zélie Martin après une longue et pénible maladie ( cancer ) mourut le 28 août 1877.
Après sa mort Monsieur Martin quittera Alençon pour venir s’installer à Lisieux (aux « Buissonnets ») avec ses cinq filles : Marie, Pauline,Céline,Léonie et Thérèse.
La salle d’attente du Ciel que sera les « Buissonnets » préparera Marie, Pauline, Céline et Thérèse pour le Carmel et Léonie pour la Visitation.
Thérèse Martin a été proclamée Bienheureuse par le Pape Pie XI en 1923. Elle fut canonisée le 17 mai 1925 et devint sainte Thérèse de l’Enfant – Jésus. Aujourd’hui, avec sainte Thérèse d’Avila et sainte Catherine de Sienne, elle est Docteur de l’Eglise.

Vivre à Lisieux : ( titre de la session)
Nous avons besoin de prières d’intercession pour nos demandes. La famille de sainte Thérèse au complet peut nous aider dans cette démarche.
Nous ne devons pas hésiter à demander à la maman de sainte Thérèse d’intercéder pour nos souffrances physiques et au papa de sainte Thérèse d’intercéder pour nos souffrances psychologiques. Enfin les frères et sœurs de sainte Thérèse peuvent nous aider à prier pour l’Église et pour les prêtres en particulier.

 
Pour ceux qui veulent nous rejoindre ( « où qu’ils soient ! »)

 


Prière de la Fraternité du Chemin de Marie

Ne craignons pas d’être aujourd’hui des enfants de Dieu responsables appelés à la sainteté !
Qu’à l’ écoute de l’Esprit - Saint, nos « oui » soient actions dans le monde d’aujourd’hui .
Que nos familles reconnaissent l’importance de la fidélité et de la confiance dans la venue de Notre Seigneur Jésus, Christ hier, aujourd’hui et demain.
Que chaque pensée des cœurs soit tournée dans le pardon et la miséricorde vers la Maison du Père.
Que, toujours, debout dans l’espérance, en présence de la Vierge Marie, nous choisissions le chemin de la Vie, celui qui nous ramène à Jésus-Christ, Source Eternelle.
Que la voie d’enfance nous soit donnée par saint Joseph, sainte Thérèse de Lisieux et ses parents dans la présence de la Cour Céleste et la communion des Saints. Amen.

Nous proposons 3 niveaux d’engagements

La charte

- Chaque frère et sœur accepte de se laisser éduquer par Marie sous le souffle de l’Esprit
- Dans une recherche quotidienne de vie dans les Saintes Ecritures, chaque frère et sœur développe une attitude silencieuse, d’écoute et d’adoration
- Chaque frère et sœur s’engage à vivre une communion fraternelle dans la prière
- Chaque frère et sœur se rend disponible pour tout pauvre rencontré sur son chemin
- Chaque frère et sœur est un élément de construction pour une école de la Sainte Vierge
- Chaque frère et sœur est dépositaire d’une mission spécifique pour l’organisation d’un Hôpital de la Prière
- Chacun selon ses moyens s’engage à couvrir un calendrier annuel de la Communion des Saints et Bienheureux
- Chaque frère et sœur selon ses possibilités s’engage à prier pour les malades, les saints Innocents, l’avortement, les prêtres, les missionnaires, les familles (unies-désunies)
- Les frères et sœurs constituent une fraternité pour la conversion du monde
- Nous référant à la demande de la Sainte Vierge, nous offrons des temps de jeûne selon nos possibilités ( le jeûne c’est se priver de quelque chose à laquelle nous sommes très attachés pour un temps donné)
- Porter cette charte dans la prière continue, c’est désirer construire dans nos vies un sanctuaire familial pour toute mémoire : Marie et Joseph nous montrent Jésus à Nazareth, les Saints nous accompagnent sur le chemin de Marie et nous rejoignons Jésus qui nous conduit au Père au Souffle de l’Esprit.
Prier pour la charte c’est préparer notre mission évangélique: devenir les Trinitaires de la sainte Famille.

* Le modèle de vie priante suivant

L’Eucharistie
La présence au Seigneur
Le chapelet médité

* Une attention particulière est apportée à la communion fraternelle chaque mardi de 17h00 à 18h00
( office hebdomadaire du Chemin de Marie avec présentation des intentions)
 

Icônes de référence du Chemin de Marie

 « Nous sommes les pierres vivantes pour construire le temple du sacerdoce humain.» 1P2,5

 

« Je vous conjure de faire votre demeure dans le Sacré-Cœur de Jésus. » (sainte Marguerite Marie- Paray le Monial)

 (Le 8 septembre 1862, les Evêques de Belgique ont, d’un commun accord, mis leur pays sous la protection du Sacré-Cœur et le 07 juillet 1905 le Christ Roi était couronné, dans la même Basilique du Sacré-Cœur de Berchem.)


 
 « Tout ce qu’il vous dira, faites-le. »  (saint Jean, 2, 5 )
 
 
 

Comme chemin d’accès à la chambre du Sacré-Cœur de Jésus nous proposons le chemin de Marie, Mère et Vierge.
C’est le chemin de Marie qui nous conduira à Jésus, Source de toute chose, Source jaillissante et « guérissante. »  (saint Jean, 4, 14)

  • Aujourd’hui, Seigneur, j’entre dans le temple pour te rencontrer ( temps de purification )

  • Aujourd’hui, Seigneur, je te dis: « Me voici, je suis venu faire ta Volonté,…parle, ton serviteur écoute. » ( temps de l’Illumination)

  • Aujourd’hui, Seigneur, dans la Communion Eucharistique, tu me montres la Maison du Père.  ( temps de l’incarnation )
             
     


 

 Mémoire de la Rencontre :

  • « Me voici, je suis venu faire Ta Volonté.

  • Comment cela se fera-t- il ?

  • Je te loue et je te rends grâce. »


 


 
Dans le silence, la vie cachée et l’adoration, saint Joseph nous montre un chemin avec Marie, en Marie, par Marie :

  • dire :  « Oui »

  • dire : « Comment cela se fera-t-il ? »

  • dire : « Je Te remercie »

 


 
  «  Celui qui s’immerge dans le Christ trouvera la tranquillité et le repos car sa mémoire ne sera plus vide mais remplie de son amour. Le cœur est comme un réceptacle qui ne peut jamais rester vide. » (sainte Catherine de Sienne )
 
 
 
 

« Le bon Dieu veut que les saints se communiquent les uns aux autres la grâce de la  prière, afin qu’au Ciel, ils s’aiment d’un grand amour, d’un amour bien plus    grand encore que celui de la famille, même de la famille la plus idéale de la terre.
Combien de fois ai-je pensé que je pouvais devoir toutes les grâces reçues aux prières d’une âme que je ne connaîtrais qu’au Ciel. »
(sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Sainte Face )

 
 


 « Tu as besoin du pauvre que tu aides, autant qu’il a besoin de toi. » (saint Vincent de Paul)
 
 


saint Michel Archange

 

LIENS 

Copyright © 2015 Chemin de Marie
Tous droits réservés.

Retour entrée du site...